Accéder au contenu principal

Cake au jambon et aux olives

Bonjour à toi chèr(e) lectrice ou lecteur ! Toi qui me suis, voici venu le temps pour moi de te présenter ma dernière recette pour cette année 2016, ca tombe à pic pour ton apéritif de la Saint-Sylvestre.
C'est un classique certes mais toujours apprécié et rapide à faire (oui bon couper les olives ca met rohlalala quelques minutes !!!) au four et basta on laisse refroidir pour dans quelques heures. Je vous laisse avec la recette.

Passez de belles fêtes de fin d'année et  je vous dis à l'an prochain. Merci à vous d'être là !




Ingrédients : (pour 6 personnes)

15 cl de vin blanc sec
15 cl d'huile d'olive
4 œufs
250 gr de farine
1 paquet de levure chimique
1 cuillère à café de sel
100 gr de gruyère râpé
200 gr de dés de jambon
200 gr d'olives vertes dénoyautées


Préparation :

Préchauffez votre four à 190°C (th 6).

Dans un grand saladier, mettre le vin et l'huile d'olive. Cassez et incorporez un par un les œufs au mélange précédent.
Ajoutez la farine, la levure, le sel et mélangez.
Ajoutez le gruyère râpé ainsi que les dés de jambon et mélangez de nouveau.
Coupez vos olives en 2 rajoutez-les à la préparation à cake et re-mélangez.

Mettre la préparation dans un moule à cake graissé et fariné et faîtes cuire à four chaud pendant env. 45 minutes (chaleur tournante) selon votre four.

Le cake doit avoir pris une belle couleur dorée et un cure-dent inséré en sont milieux doit en ressortir propre.

A déguster tiède ou froid.



Lors des apéritifs de famille, je le coupe en cube.
Pour un diner entre nous je sers 2 a 3 tranches avec de la salade ou autre accompagnement.


Source : Marmiton


Commentaires

Cette semaine vous aimez :

Käsekuchen ou Tarte au fromage blanc Alsacienne

Bonjour à toi chère lectrice ou cher lecteur ! J'espère que ça va bien par ces belles journées ensoleillées mais bien bien froides (En mode Hygge !). Si tu me suis sur Facebook ou Instagram, tu sais que je t'ai promis cette recette "Dans la semaine" il y a déjà 2 semaines O.M.G  ! J'espère que tu ne me tiendra pas rigueur de ce retard, j'ai eu des problèmes avec ma connexion internet.... Pour me faire pardonner, je prévois de publier une autre recette avant dimanche  minuit (Si, si promis, tu verra !) ;)
Le Käsekuchen ou Tarte au fromage blanc à l'Alsacienne ou encore notre cheesecake de l'Est, c'est aussi une bonne partie de mon enfance pour le goûter ou alors comme dîner car mamie ne le faisait pas très sucré. (Oui ! Tu n'a jamais mangé de crêpes pour le diner ou un bol de céréales ou un "Breakfast for dinner" ? Non ? J'assume totalement) et bien parfois c'était ça chez nous (papy, mamie et moi) et même parfois du clafoutis …

Gâteau Edelweiss

Pour mes 28 ans cette année, j'ai fait un de mes gâteau préféré aux framboises et  au chocolat blanc. Il y a différentes façons de le faire, il a différente appellations... Ici en Moselle, il se nomme l'Edelweiss et je trouve que cela lui correspond tout à fait. Blanc comme neige à l'extérieur, quand on l'ouvre on découvre son magnifique cœur. 

Lisez bien la recette en entier avant de la faire j'ai mis beaucoup de détails mais elle est simple et assez rapide à préparer.



Ingrédients : (pour 6 à 8 personnes)

Pour la génoise (recette marmiton)
- 4 œufs
- 125 g de sucre
- 125 g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique

Pour la garniture
- 50 cl de crème liquide entière
- 30 gr de sucre en poudre
- 180 gr de chocolat blanc de qualité
- 3 feuilles de gélatine soit 6 gr (facultatif mais j'ai préféré faire comme cela pour la bonne tenue de la chantilly)
- 300 à 350 gr de framboises fraîches ou surgelées (non décongelées)
- 150 gr de copeaux de chocolat blanc (ou une tabl…

Clafoutis aux cerises de Pierre Hermé

Bonjour à toutes et à tous ! Me voilà (enfin) de retour et j’espère que vous ne m'avez pas oubliée car ce n'est pas les idées ni les inspirations de recettes qui manque...  C'est  la pleine saison des cerises en ce moment et cela fait très longtemps que je n'ai pas fait ce grand classique qu'est le clafoutis à la cerise, plébiscité par mon mari. J'aurai du appeler ma mamie à la rescousse pour sa recette car elle nous en faisait toutes les semaines en été lorsque j'était petite. En attendant de la lui demander (dans laquelle on garde aussi les noyaux, hé oui!), j'ai pioché dans ma bibliothèque et j'ai trouvé cette recette de Pierre Hermé (j'ai vu sur internet celle de Philippe Conticini qui me tente beaucoup, ce sera pour une autre fois ;) )